22 juil. 2013

Veules-les-Roses

Ça fait des mois que je le crie "je veux aller à la plage". Samedi, ma sœur a exaucé mon vœu. Après avoir écarté les plages phare de Normandie (Deauville et Trouville) trop commerciales selon elle, nous avions prévu d'aller à Honfleur jusqu'à ce que son collègue lui conseille la plage de Veules-les-Roses.
55mn de trajet en voiture depuis Rouen. Un petit village fleuri. Loin de ressembler à la cité balnéaire à laquelle on s'attend.N'apercevant  pas la mère, nous suivons la masse de touristes qui semblent tous aller dans le même sens. La plage, ça doit être par là.
Le chemin que nous prenons est en fait un chemin touristique. On apprend que la Veule est le plus petit fleuve de France. On suit son cours, les plantations de cresson, les jolies maisons...

source: Bibliothèque personnelle

On marche, on marche, on ne voit toujours pas la mer. S'est-on-perdus? C'est alors qu'on commence à voir les commerces relatifs à la mer. On approche du but. 10-15mn de marche quand même.

Et miracle! On y est. Surprise encore, ce n'est pas exactement ce qu'on imaginait. 

La mer semble un peu loin du bord de la plage. On a dû arriver en marée-basse mais la marche à faire jusqu'à la plage semble longue.

Source: Bibliothèque personnelle

Nous traversons donc la longue étendue qui nous sépare de l'eau (très froide en passant). Des surfeurs, des petits couples enlacés, des familles en vacances. Il y a tout type de personnes sur la plage.

Source: Bibliothèque personnelle

Tapage de poses. Baignade. Journée magnifique. Le vent ne nous a pas laissé de répit par contre. La sortie de l'eau était difficile. La chair de poule. Nouvelle problématique: trouver un coin où se poser et pas trop cher. Nous avons l'embarras du choix.

Source: les préférences de Lusile

 "Le Victor Hugo" et ses salons d'Adèle nous ont tentés. En effet, Hugo séjournait parfois dans la jolie commune chez son ami Paul Meurice. Il aimait selon les témoignages se promener le long de la Veules et a organisé un grand banquet pour les 100 enfants les plus pauvres de la région le 24 septembre 1882. Impressionnées par l'histoire du lieu mais aussi effrayées par les prix qui pourraient y être pratiqués, nous nous rabattons sur le Tropical Bar Glacier juste à côté. Crêpes et glace pas mal. Prix abordable pour l'endroit.

Source: Bibliohèque personnelle

Il est déjà temps de rentrer. 

Veules-les-Roses, parfait petit coin repos pour les vacances. Je me prendrais bien une chambre dans un gîte. Moment reposant. La Normandie ce n'est pas que du lait et des vaches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire