8 juil. 2013

L'été et moi

Ca y est! Le soleil s'est décidé à se pointer. C'est officiellement l'été. Tout le monde a l'air heureux, les gens mettent de jolies couleurs. Coincée en France à attendre des choses qui n'arrivent pas, je ne peux pas passer mes vacances chez moi au Cameroun comme d'habitude. Autant vous dire que l'été et moi ne sommes pas vraiment amis.

Fille qui crâne sur la place du vieux marché à Rouen


Vous avez tous l'air de ne pas voir les insectes. J'habite en Normandie, oui, mais en pleine ville. Pourquoi les mouches passent leur temps à envahir mon salon? Non, mais comment passer un après-midi tranquille à se prélasser quand ces nuisibles parasites volent près de nos oreilles par tout temps? Tu fermes les fenêtres, tu étouffes. Tu les ouvres, deux-trois mouches organisent une réunion dans ton salon. Impossible de les faire sortir.Les insectes, ce n'est sûrement pas le pire...

La transpiration! Cette impression de fondre en temps réel. Plus question de fonds de teint, de contouring, d'highlighting sous peine de ressembler à une voiture volée (quoique ce n'est pas une si mauvaise chose). Et même, le déo 100% efficace n'y fait rien parce qu'on a beau éviter l'auréole, on sent son corps devenir humide (je parle bien de sueur)... Merci à l'inventeur de la climatisation et aux magasins/bureaux/voitures qui en sont pourvus. Les douches, les amis, les douches! Multipliez-les et sauvez des nez dans le métro.

L'été, ce sont aussi les bourrelets qui se dévoilent. On parle beaucoup trop des jolies cuisses que les mini-shorts et autres morceaux de tissus n'arrivent pas à cacher. N'avez-vous pas remarqué les cuisses grumeleuses, les petits bidons qui dépassent du crop top? Oh toi qui a remis le crop top alias mini-tricot à la mode, montre à chacun comment l'adapter à sa corpulence! Tout ne va pas à tout le monde. On nous fatigue les yeux. Loin de moi l'envie de complexer qui que ce soit mais avouez que la "couisse" que vous célébrez tant se doit d'être ferme, que le joli bidon proéminent est mieux sous une jolie blouse d'été qu'exposé par un crop top.

On va me demander comment ça se fait que je sois noire et que je n'aime pas l'été. Bon bah déjà, les sourires complaisants du style "tu dois être heureuse, il fait chaud comme chez toi" méritent autant de coups de pied que le fameux "danse, ça vient de chez toi" quand le DJ lance Magic System.
J'aime l'été, j'aime lutter contre le textile, mettre des morceaux de vêtements. J'aime imaginer une tenue sans avoir à jeter un gros manteau dessus. Pourquoi je rage? J'aurais voulu être chez moi mais je ne peux pas.

Je veux aller à la plage (les photos récentes de ma famille en vacances à Kribi au Cameroun ne m'ont pas aidée). Je veux faire des barbecues en plein air, avec de la fumée, les jeux; non pas de barbecues sur un balcon. Je veux pique-niquer même si je n'aime pas les insectes qui passent dans l'herbe, que je ne veux pas que ça me pique/gratte. Je veux faire du vélo même si je n'en ai pas fait depuis plus de cinq ans. Il paraît que ça ne s'oublie pas.
Je veux faire des activités d'été. Non pas le traditionnel pavannage en petite tenue, non pas les chilling, soirées en boîte. Je lance donc officiellement un casting pour des amis par intérim quand les vrais travaillent ou préfèrent aller transpirer encore plus en soirée. Je ne paie pas, je suis fauchée mais je suis gentille quand il faut. Alors, aidez moi à aimer l'été en France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire