23 mai 2013

Viens, on rêve

Source: http://mahogany-soul.tumblr.com

Lundi soir, je sors du cinéma, les étoiles plein les yeux après avoir regardé Gatsby le Magnifique. Les amours impossibles, les passions me font rêver. Je suis sortie de ma rêverie par A. qui trouve le film inutile, aucune leçon à tirer dit-il. S'en suit une longue discussion. Son cynisme et son réalisme face à l'histoire me font presque peur. Suis-je trop rêveuse?
Je me retiens de spolier le film.
Ce matin, je tombe sur une énième discussion à propos de Scandal (série américaine que je vous conseille vivement de regarder). Pour faire court, Olivia Pope serait une pute et l'admiration que certaines filles ont pour elle, est malsaine. Déjà, Olivia ne se bat pas pour retirer un homme follement amoureux de sa femme de ses bras. C'est l'histoire de deux personnes qui, bien qu'amoureuses, doivent lutter avec les conventions de la société.
Pourquoi on rêve devant Scandal? Parce qu'on aimerait être aimé par ce quelqu'un prêt à tout pour nous.
Les passions font toujours rêver. Roméo et Juliette, Titanic, etc. Elles finissent cependant toujours mal. Dans la vraie vie, vous épousez quelqu'un pas seulement par amour, mais pour vos projets communs après l'approbation de votre famille... On n'a pas tous la chance de connaître la passion, de souffrir mais de se raccrocher au rêve. Non, on ne peut pas toujours vivre ce qu'on s'était imaginé en regardant les dessins animés.
Alors, laissez nous rêver qu'un fougueux amant nous emporte et nous fait vivre nos rêves. Laissez nous rêver qu'on se bat contre le monde et qu'on réussit à faire accepter nos rêves. Laissez nous rêver que notre chéri si routinier nous entraîne dans le plus merveilleux voyage qu'on ait connu.
Il n'y a pas de mal à rêver... Tant que ça n'affecte pas la réalité.
Alors, laissez nous encore rêver qu'on sera milliardaires, qu'on reconstruira notre pays, notre continent, qu'on réalisera ce projet dont nous sommes tant fiers.
Les plus belles idées viennent de rêves. Un grand quelqu'un a dit un jour "I have a dream", il est mort trop tôt mais n'est-ce pas beau de voir son rêve se réaliser?
N'ayons pas peur de rêver. A plusieurs (rêveurs), on changera peut-être ce monde.

13 mai 2013

Mon projet personnel et professionnel

Aujourd'hui était la date limite de remise de nos projets personnels et professionnels à l'école. Madame dernière minute alias moi a tout rédigé ce matin en pleurant à chaudes larmes sur ses projets d'avenir. Comme je l'expliquais avant de quitter brutalement la blogosphère, je suis sensée terminer mes études cette année. Je suis donc sensée savoir où je vais. Mais oooh que non!!!

Autant je blâme mes parents de m'avoir poussé dans une direction sans que je ne sache vraiment pourquoi. Autant, je me blâme d'avoir vu pratiquement toute ma vie passer devant moi sans vraiment en être actrice. J'ai subi la vie, les choix qui n'étaient pas miens. J'ai eu peur de prendre des décisions de peur de fâcher certains. Voilà où j'en suis. Perdue.

Les échecs dans ma recherche de stage ne m'aident pas non plus. Doutes et inquiétudes m'envahissent sur mes compétences, mes choix. Je suis à deux doigts de rentrer être femme de ménage au Cameroun pour arrêter de me poser des questions.

Les questions, c'est sans doute le problème de ma vie. Une chose à la fois, m'a-t-on dit mais j'analyse et ré-analyse les risques, les possibilités et je déprime avant même la finalité.

L'ingénieur, ce n'est assurément pas le mec (ou la fille) super intello qui a réponse à tout. C'est celui qui bosse comme un malade (ou alors est très bon en copier-coller) mais c'est surtout celui qui ose! Désolée maman, j'ai arrêté de croire que la racine d'ingénieur c'est "génie". Je l'écrirais dans ce document à rendre à l'école pour te faire plaisir et ne pas te faire culpabiliser pour les tourments de mon cerveau. A la fin, le nom, les mots accolés à ton diplôme ne sont rien si tu ne sais pas où tu vas.

20/20 en analyse financière ne t'ouvre pas les portes de Mazars ou de LVMH. Etre acteur de sa vie! Ce sera la leçon principale retenue à la fin de la rédaction de ce document. Je ne vous en dévoilerais pas le contenu. Dans l'Ouest Cameroun, chez ma mère, on dit: "si tu dis ta chokseuh, le voisin peut te porter l'oeil sur ça!" #accentbami.

Pour conclure, je paraphraserai donc mon maître à penser du moment, il fumait sûrement beaucoup de choses non identifiées mais il n'était pas bête du tout:
“Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.”
                                                                                                           John Lennon 

Parce qu'au final, le but du jeu c'est d'être heureux et c'est mon projet personnel et professionnel.

8 mai 2013

Ballerinas

Depuis quelques jours, je me prends à rêver de ballerines. La grâce, la féminité de ces danseuses a été capturé avec énormément de beauté dans les peintures de Katya Gridneva, une peintre russe. Je me suis souvent demandé sur ce blog ce qu'on appelait féminité et je pense en regardant ces images que c'est ça.











7 mai 2013

Un post

Vous êtes nombreux à m'avoir fait remarqué l'absence flagrant de posts sur mon blog. J'avais promis de revenir. Les choses de la vie ont eu raison de moi.
Dans mon dernier article, je parlais d'ailleurs de mon dernier crush politique qui depuis est devenu le menteur le plus effronté de France. Comme quoi, les choses changent vite.
Après mille et une promesses de retour, la flemme de prendre mon ordinateur pour écrire autre chose que des lettres de motivation, je télécharge l'application "blogger".

C'est avec mon plus grand sourire que j'annonce mon énième retour sur la blogosphère. Pourvu que ça dure...