12 nov. 2012

6th November...

J'ai été contactée il y a une semaine par ibhon, pour participer avec une équipe de blogueurs camerounais à un article sur les 30 ans de l'accession au pouvoir de notre président.


"Le 06 novembre 82, je n’étais pas née. En 90, lorsque le multipartisme a été mis en place, je n’étais pas née. Lorsqu’en 92, les espoirs de cette nouvelle opposition se sont envolés, je parlais à peine. Je n’ai pas connu les chantiers du renouveau, je suis née dans l’inertie, je n’ai connu que Paul Biya. Je pense pourtant (sans avoir lu les textes des autres) que je serais la plus optimiste de tous. Je ne veux pas pleurer sur les trente ans qui viennent de s’écouler. Serait-ce trop tard pour les grandes réalisations? Le Cameroun peut-il émerger en 2035 ou alors sommes-nous déjà trop loin derrière dans la course ?
Ce 06 novembre 2012, j’ai vu mes pairs se plaindre, gémir sur les réseaux sociaux le mal-être de la jeunesse camerounaise. La faute aux lions m’a-t-on dit, « au moins quand ils gagnaient, on était fiers d’être camerounais ». Qu’avons-nous fait pour que les choses changent ? Rien ? Sommes-nous pareils que le système que nous décrions ? Puissions nous, cette jeunesse qui se revendique du changement, ne pas répéter les erreurs des aînés, ne pas tomber dans le clivage des nombreux leaders que l’on ne peut départager. Ne ratons pas le coche de l’Afrique émergente.
Le renouveau m’aurait-il déçu ? Pour être déçue, faudrait-il encore avoir eu le choix…"

La suite sur le blog d'ibhon.... ICI

P.S. Les différents avis émis dans cet article n'engagent que les auteurs respectifs, je ne partage pas tous les points de vue.

1 commentaire: