24 juil. 2012

Yaoundé

J'ai tellement dit que je voulais rentrer qu'au final, au moment où ça se concrétise, ça ne me dit plus rien. Rester, se faire chouchouter par le chéri, ce n'est pas plus mal. 

Un peu de chez moi, hier et aujourd'hui.



20 juil. 2012

Tie your Scarf

Depuis que je me suis résolue à espacer mes défrisages (un, tous les mois, c'était un peu trop, voyez vous), je me suis aussi résolue à devoir dompter ma crinière pleine de repousses entre deux coiffures protectrices. J'ai adopté le foulard!!! Merci à toi le foulard pour tous ces jours où tu me sauvas en donnant un aspect "normal" à la forêt qui est sur ma tête!!

Une bonne copine à moi est la pro de l'attaché du foulard. Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai apprécié ses coiffures à l'écoles. Dans sa gentillesse immense (:p), elle a fait des vidéos pour partager son savoir. 



Voici, non pas une, deux, mais sept vidéos pour vous!!!


A vos foulards, prêts??? Partez!!! Partagez les résultats avec moi sur Facebook ou Twitter.

P.S. Je n'ai pas été payée pour la réalisation de cet article. Quand j'y pense, euuuh Rudy me doit quelque chose. 

16 juil. 2012

Fady's Tag

Je réponds jamais rarement aux tags. Je vais faire une exception pour mon officieuse cynique, sarcastique mais néanmoins hyper-sympa Fady.

1. What’s your favorite song? 
J'en ai deux en fait:
  • Angel de Amanda Perez. Les paroles m'ont touchées et aidées à des moments où j'en avais vraiment besoin.
  • You found me de The Fray. Je l'ai écouté une fois et j'en suis tombée amoureuse. La voix du lead vocal est magique.

2. What’s your favorite dessert? 
Une tranche de pastèque. Le croquant, tout le jus... hummm
3. What do you do when you are upset? 
Je boude et je reste dans mon coin! Je ne sais pas me fâcher, quand j'essaie, je pleure...
4. Which is your favorite pet? 
Je n'aime pas les animaux!! Je sais, c'est bizarre mais c'est comme ça. Ils me font tous peur surtout les chats.
5. Which do you prefer Black or White? 
Il y a 3-4ans, j'aurais dit "noir" mais je suis actuellement tout amour et lumière (:p) donc je dirais "blanc".
6. What is your biggest fear? 
Etre seule.
7. What is your attitude mostly? 
Ca dépend des gens autour. Ceux qui ne me connaissent pas me trouvent distante, voir snob. Mes amis me trouvent folle.
7 random things about me
  • Je suis lunatique et pas qu'un peu. Mes passages d'une humeur à l'autre sont d'une rapidité légendaire.
  • Je suis une solitaire qui ne supporte pas la solitude. J'explique... J'aime bien avoir des gens autour de moi, sentir la présence du moment qu'on ne me parle pas trop. Ou alors m'enfermer dans ma chambre mais en sachant qu'il y a du monde dans les autres pièces.
  • J'ai six soeurs, pas de frères. Du coup, j'ai une famille de coeur avec des frères et surtout un père de coeur a.k.a. l'amour de ma vie.
  • Je n'aime pas la banane, les petit pois, les crevettes pas fraîches, le riz, les plantains trop mûrs... J'ai peur des chats, du noir, des fantômes et un peu des vieux.
  • Je parle toute seule à haute voix parfois même souvent en route. Quand j'imagine mes scénarios dans ma tête, je m'oublie.
  • Je déteste jouer aux jeux de société avec les gens. Je joue avec moi même, au moins, je ne suis pas mauvais perdante et de toute façon, je gagne toujours!!!
  • Je suis amoureuse d'Usher!!! Usher babe épouse moi.... Et puis, je suis amoureuse des Frères Jo' aussi (si quelqu'un les connaît....)
Et voilàààààà, j’ai répondu aux questions de Fady. Je devais taguer 11 autres blogueurs mais je n'arrive pas à me décider donc pour le moment, les heureux élus sont:
J'espère que ça ne vous a pas trop dérangé que je parle de moi.

10 juil. 2012

COMBIEN??

Tout a commencé le 2juin, un samedi d'ennui où la télé me servait de compagne. Devant "On n'est pas couché", j'ai découvert Douglas Kennedy. Il parlait de son livre sur le monde de la finance, de son approche particulière. Deux semaines plus tard, je l'achetais...






Après avoir lu Kerviel et été dégoûtée à mort du monde du trading, je ne m'attendais pas à grand chose. Cependant, ayant compris que Kennedy était un romancier (déjà très connu), je le voyais rajouter un peu de rêve à ce monde dur et mauvais que décrivait le trader déchu.


Je pense que toute ma TL (Timeline) twitter doit se souvenir de ma première lecture. Dès la préface, j'ai été séduite!! Les phrases de D.K. sur l'argent et la manière dont notre relation avec lui, nous définit m'ont touchées. J'ai arrêté ma lecture plusieurs fois pour partager des phrases édifiantes.


"Combien?" a été écrit en 1991, il y a donc 21 ans. Nous étions loin des crises actuelles. Déjà, l'obligation de résultats et la pression mises sur les épaules des traders étaient palpables. Cependant, le marché était ouvert, il fallait être un jeune loup aux dents longues capables de s'imposer en négociations et non pas simplement un mathématicien capable de prédire l'avenir par des courbes. Kennedy voyage "au pays de l'argent", rencontre des gens qui ont choisi de travailler dans la finance, soit pour l'excitation, soit pour le confort financier. Des gens qui savent que leur temps dans le milieu est compté et qu'il faut amasser le plus de sous tant qu'on le peut encore.


"Combien?" Combien nous faut-il d'argent pour se savoir heureux? A combien se chiffre le bien-être? L'argent rend-t-il heureux?


Lors de son voyage, l'auteur passe par Casa, place boursière beaucoup moins fébrile que New-York ou Sydney... Des gens qui ne voient pas l'importance de se crier dessus pour quelques marchandises.


Le pays de l'argent a fortement changé depuis le passage de Kennedy mais le fond reste le même. "Même si vous essayez de vivre simplement,sans vous plaindre de revenus modestes ou inexistants, voire en renonçant à la possession de biens matériels, l'argent continuera d'avoir un impact indéniable sur vous..."


L'Afrique noire n'est pas mentionnée dans le livre. Aaaah si, un passage sur une américaine qui est allée en mission humanitaire à Douala, au Cameroun. Le Douala Stock Exchange (bourse camerounaise) n'aura vu le jour que 10 ans après l'écriture du livre. 


Combien? Une leçon pour nous... Je me retiens de spoilier!


La plume de D.K. est belle et je m'apprête d'ors et déjà à lire tous ses autres livres.


Combien? A ne tang ya? How much? Cuantos? Ne me demandez pas le prix du livre, allez acheter et lisez!

3 juil. 2012

Je suis revenue (titre merdique, je sais)

Près d'un mois sans publications, j'ai abusé. Je suis partie sans prévenir à la veille du deuxième anniversaire de mon cher blog (Happy Bday très en retard May-Si's Diary), j'ai déserté la page facebook. Les chanceux m'auront aperçu commenter ci et ça sur twitter... Merci à tous ceux qui sont passés entre temps et ont laissé des commentaires. Merci tout particulièrement à Bee qui m'a convaincue de ne pas arrêter le blogging... Euuh oui, je voulais partir définitivement.
Disons que j'ai l'impression d'être à un tournant de ma vie, je dois faire de vrais stages, je finis mes études l'an prochain,je vais devoir travailler. Nombreux sont mes amis qui perdent leurs parents et je me rends compte que les miens ne seront pas là éternellement... Je me lève chaque matin et je vois des annonces de mort de gens de ma génération et je me dis que la vie est injuste, je me demande ce que je laisserais si je quitte cette terre.
J'ai toujours vécu en pensant que tout était simple, je pleure pour un rien, je suis pleine d'émotions mais j'ai l'impression que la vie veut me guérir de ma maladie de Peter Pan. Arrêter de tourner le dos et me refermer sur moi quand tout va mal, aller vers les autres, faire les choses en leur temps, grandir...


Il y a 2 ans, je publiais mon guide de sorties à Yaoundé, je postais des tas de photos de moi, mon époque "je me crois belle", puis je me suis mise à parler d'amour, à me chercher, Ndolywood a signé la fin de cette période, j'ai connu THE bonheur, j'ai grandi émotionnellement, et puis ya ma phase engagement dans laquelle je suis... A celle ci s'ajoute ma future entrée dans le monde du travail, le monde des grands. 


J'aime à crier que je n'ai que 20 ans (et demi) et que j'ai la vie devant moi mais j'ai rencontré mes limites. Alors autant dire que j'ai décidé de m'employer à vivre pleinement et à laisser une trace (quelque chose de bien, de beau heiin) dans ce monde tout en ne pas négligeant ma vie dans l'autre (ça c'est une autre histoire).


Ce long post brouillon qui devait à l'origine ne comporter que 5 phrases, juste pour vous dire que je compte redevenir régulière sur la blogosphère. Je vous ai manqués?? Non?? Et baah tant pis, je suis quand même là piaaaaan!!