29 mai 2012

Mon tissage et moi

Après avoir oscillé pendant des mois entre rastas et vanilles, je me suis remise au tissage.(Je n'avais pas prévu que mon ami le soleil reviendrait)



Je voulais changer de style. Je voulais changer du long tissage noir habituel. Je checkais donc les sites tout en revoyant à chaque nouveau choix, les descriptions de niafous sur le blog de blingcool. Non, non désolé, je ne veux pas qu'on me "confonde".
J'en profite pour dire à toutes celles qui vont profiter de mon article pour dire que nos "frères" noirs aiment trop se moquer de nous de passer leur chemin.Parenthèse close.
J'ai opté pour un carré plongeant, le style Victoria Beckham. Je voulais me sentir go stylée. Vous pouvez cependant remarquer sur la photo qu'il n'en ait rien. Et oui, arrivée à la boutique, j'ai paniqué, j'ai entendu les voix de tous les blogueurs, twitteurs, facebookeurs au sujet des filles qui veulent faire comme les blanches et puis je n'aime pas le risque, j'ai donc re-opté pour le long tissage noir.Et puis, il a fallu le poser. A chaque fois qu'elle laissait un espace, je me disais "et si mon chéri met sa main dans mes cheveux et touche mes nattes?" Et maintenant, je redoute le moment où le tissage démange et qu'on se met inconsciemment à taper dessus.
Les regards des nappys extrémistes me font peur. Ces regards qui vous disent "tu nous as trahis! tu nous as trahis!"
Et dire qu'après mon bacc, j'étais fière de mettre mon premier tissage. ça voulait dire que j'avais grandi. Aujourd'hui, j'ai l'impression que mes cheveux me définissent, qu'ils renvoient une image de moi que je ne leur ai pas demandé de donner. Certains en viennent à se demander si nous avons honte de nos cheveux et veulent nous faire scalper!! Je comprend les maris gênés par les odeurs, les couleurs douteuses, etc mais ne généralisons point.
Je n'aurais jamais l'enthousiasme d'une nappy pour faire tous les soins qu'elles s'imposent pour rendre leurs bouclettes malléables. Je n'aurais jamais le courage de laisser mes cheveux au vent et de les soigner tous les jours pour ne pas les voir tomber. Je ne me vois absolument plus me me remettre aux tresses au fil et autres coiffures de l'enfance... Et si jamais, je n'en peux plus des rastas, qu'est ce que je fais?
Je crois que mon tissage et moi passons trop de temps sur les blogs et sur twitter. Vous nous pourrissez déjà la vie avec vos trop nombreux avis.Mon tissage et moi allons continuer de nous la jouer "belle plante aux longs cheveux" une semaine de plus. Oui, oui, juste une semaine... On ne va pas non plus faire un élevage de crasse et de sueur sous ce beau soleil.

Mon tissage et moi vous saluons fièrement. Scalpez moi si vous pouvez! Je ne suis pas mes cheveux.

28 mai 2012

En attendant les vacances

A peine deux posts en un mois... Ce n'est pas le manque d'inspiration loin de là, juste le manque de temps. Merci à tous ceux et toutes celles qui passent régulièrement pour me lire. Le soleil est revenu, les sourires avec... Plus que quelques jours et je vous reviens avec de vrais articles.




En attendant les vacances et surtout avant de trouver un stage, profitons du soleil.

Sinon, je suis sur facebook, twitter et tumblr!

18 mai 2012

Et si on se trompait de combat??

Le sujet me trotte dans la tête depuis un moment déjà. Les examens, la fatigue, la recherche de stage* ont atténué la virulence des propos que j'aurais pu avoir. Tant mieux (??)

J'ai lu beaucoup de commentaires et j'ai eu beaucoup de discussions pendant les élections présidentielles françaises qui m'ont choquée. Que les africains voient en François Hollande, un sauveur, me blesse. Les drapeaux africains à la Bastille auraient pu être un signe de diversité dans le pays (déjà que pour moi ce n'est pas normal, on vient d'ailleurs mais ce jour là,on devrait en tant qu'africains vivant en France, se réjouir avec eux sous leur drapeau) mais les commentaires avec, sont attristants. Les "On a enfin chassé Sarkozy et Guéant, on aura les papiers!", "on a vengé Gbagbo et Kadafi" et j'en passe... Un président français a été élu à la tête de son pays pour servir les intérêts de ses concitoyens!!! Rappelons le nous. Comment pouvons nous réclamer une indépendance si nous sommes les premiers à faire des courbettes en signe de soumission? Thomas Yayi Boni, président de la république du Bénin, éminent banquier, souhaite que "Hollande soit le porte-parole des africains dans les sphères onusiennes". Sommes nous descendus si bas??

Passons sur ces cinquantenaires, voire soixantenaires qui ont été habitués à recevoir tout du "colon". Nous, jeunes, continuons à vivre comme si l'Europe nous devait quelque chose. Oui, on a subi l'esclavage et la colonisation (et encore, ce sont nos ancêtres, nos grand-parents, pas nous) mais nous devons cesser de regarder derrière et avancer. Nous devons arrêter d'attendre des européens qu'ils nous ouvrent leurs frontières, qu'ils nous naturalisent sous prétexte "qu'ils nous le doivent bien". Et si on arrêtait de se battre CONTRE l'Europe, le néocolonialisme et qu'on se battait plutôt POUR changer nos pays?

Qu'on ne vienne pas me dire que pour grandir, un fils doit tuer le père. Laissons à la mythologie grèque, ses idées. D'où est ce que nous devons même considérer les colons comme nos pères? Pourquoi continuons-nous de définir comme ancienne colonie de tel ou tel pays? Des gens se sont battus, ont donné leurs vies POUR qu'on puisse être fiers de venir d'où on vient. Les Um Nyobe, Manga Bell, Charles Atangana ne se sont pas battus CONTRE les colons au Cameroun, ils se sont battus POUR qu'on nous rendre notre dignité.

Et si on arrêtait de regarder derrière? Et si, on se fixait des objectifs? Et si on ne luttait pas simplement CONTRE la pauvreté? Et si on luttait POUR que tous les africains aient l'accès à l'eau potable? Et si on se battait POUR que chaque enfant puisse aller à l'école au lieu de se battre CONTRE l'illétrisme? Et si... Et si??

Ne me dites pas que l'un implique l'autre. Quand on se bat POUR, c'est qu'on a des objectifs. Se battre CONTRE, c'est juste vouloir gagner mais gagner quoi??

Et si on se trompait de combat?? Et si on ne savait pas encore où on allait. Arrêtons d'espérer des autres ce qu'ils ne feront jamais pour nous. Arrêtons d'attendre de certains qu'ils règlent des dettes que leurs parents ont contracté envers les nôtres. Créons un nouveau type de relation. Egal à égal. Et si on changeait de combat? Vous êtes POUR ou pas??

2 mai 2012

24hours with J.



Le soleil a été clément avec nous (pour une fois en Normandie). Visite de Rouen. Repas en "famille". Apéro un peu trop alcoolisé.
Merci J. d'être venu me sortir de mon ennui mortel!!