10 déc. 2012

Les rêves de mon père

Source: inde.julienminard.com

Quand j'étais petite, je voulais être mannequin ou chanteuse. Enfant très timide et renfermée, je crois que je voulais qu'on me voit, faire entendre ma voix. A mon entrée en sixième, j'ai changé du tout au tout, je voulais être avocate, la perspective de défendre les sans-voix était excitante pour moi. Il n'en a pas été ainsi. Mon père a expliqué que les séries scientifiques me mèneraient plus loin, m'ouvriraient plus de portes et qu'à mon baccalauréat, je pourrais faire ce que je voulais. Mais, quand enfin, j'eu mon Bacc, on m'expliqua qu'il n'était pas de bon ton de gâcher un bacc scientifique en devenant avocate. C'est ainsi que j'entrai en prépa Ingénieur (MATHSUP-MATHSPE).

J'ai souvent écouté "sans rancune" de Corneille dans ma période adolescente mal dans sa peau.
Tu aurais voulu écrire les vers de mon destin,
Tu aurais voulu que tous mes rêves soient les tiens
....
Seulement voilà, c'est à moi de faire ma vie, ça te déçoit mais c'est comme ça
... C'est moi qui vit mes choix que ce soit les bons ou pas.
J'ai rêvé de dire ces mots en face à mon père,lui expliquer que je me destinais à une carrière moins technique. Il ne m'a jamais obligée à rien faire mais j'ai toujours voulu lui faire plaisir et je n'ai jamais imposé aucun de mes choix.

Aujourd'hui, j'aime ce que je fais. J'ai trouvé un compromis dans le choix de ma dominante (choix que j'ai fait toute seule) pour m'approprier ce rêve qui n'était pas mien. Cependant, comme dit mon professeur de gestion du stress et des émotions (oui, j'ai ce genre de cours en école d'ingé), je n'ai pas encore coupé le cordon ombilical et l'approbation de mes parents prime encore sur tous mes choix.

Pourquoi est-ce que je parle de ça ici aujourd'hui? Parce que j'ai 21 ans, je termine mes études d'ingénieur cette année et que je suis perdue. Les conseils de mon père, de mes professeurs, de mon entourage... Comme toujours, mon père ne me force à rien mais trouve le moyen de lier tous mes choix possibles au chemin qu'il a tracé. Je veux me diriger vers ma propre voie mais je me demande si je ne perd pas quelque chose en voulant prouver à mon père que je peux réussir sans lui. Après tout, tous ses choix m'ont toujours réussi...

Un oiseau qui reste trop longtemps dans le nid, a du mal à se lancer, à voler de ses propres ailes.

En même temps, je suis bordélique, lunatique, émotive, dépensière, j'oublie la plupart de mes engagements. Ceux qui me supportent sont des héros. Si je n'arrive pas à m'occuper de moi-même, comment diriger ma vie?


Le monde du luxe, ma nouvelle passion. L'école de commerce complémentaire que je souhaite faire.
Ou alors
Les grands organismes bancaires internationaux. L'entrée directe dans le monde du travail par piston paternel.

Les rêves de mon père, je pourrais en écrire tout un livre... Si seulement il pouvait le lire.

29 nov. 2012

This "Go Stylée" game

Vous avez déjà entendu parler des gos stylées? Noon? Vous avez raté un truc (ou pas).



A la base, le terme (du moins,la première fois que je l'ai lu) a été évoqué par @Jeanniale sur twitter, évoquant ironiquement ces gens qui s'imaginent avoir du style... Mais qui n'en n'ont pas forcément.Les hashtags #gostylées et #garstylés ont tournés pendant un certain temps sur le réseau social.

L'expression s'est petit à petit exportée dans la "vraie" vie. Si, dans le fond, c'est sensé être un compliment aujourd'hui, l'ironie est toujours palpable et les concernées ne savent pas toujours bien sur quel ton le prendre. 

Elles sont nombreuses que j'ai vu se sourire et se complimenter mutuellement tout en se critiquant une fois séparées. Les gos stylées peuvent-elle être amies? Est-ce qu'il y a UN style? Qui définit qui est go stylée ou pas? 

Les messages subliminaux sur twitter sont légion mais les sourires, toujours présents.

Le go stylée game est amusant de l'extérieur. Tenter d'y jouer, c'est y perdre un peu de sa personnalité. Et quand je vois tout le monde s'agiter pour des histoires de ballerines, des histoires de cheveux, je me dis qu'il faut s'en éloigner le plus possible. Je ne vous dis pas de ne pas être belle, bien habillée. Je me dis juste que tout ce qui compte, c'est d'être sur soi. Ne pas attendre qu'un conglomérat décide si vous êtes ou non go stylée et de toute façon, vous ne saurez jamais si c'est sincère.

Sinon, gos et gars stylés, je ne faisais que passer. Je n'ai pas critiqué votre jeu. Un seul mot:Continuez!

19 nov. 2012

A la chasse au crush

J'arrive à la fin de mes études d'ingénieur, dernière année, derniers cours, dernières soirées étudiantes et surtout derniers moments dans l'école. Je ne verrais donc plus mon coup de coeur de depuis plus d'1 an déjà.

NB: Article purement ironique!!!



Été 2010, dans la file d'attente pour la cafèt', j'aperçois un beau gosse en bermuda, chemise, mocassins. Le crush, jusqu'à aujourd'hui. Il m'a fallu un an pour lui parler. Merci les copines qui ont créé l'occasion, fatiguées de m'entendre parler de lui. Il me connaissait déjà, a complimenté mon style. Deux jours de joie immense. Et puis, on ne s'est plus salués, et puis on s'est resalués. J'ai pris son numéro, je lui ai écrit, j'ai eu peur qu'il ne réponde pas. Il m'a rajouté sur facebook, on s'est parlés un peu, souvent... et puis plus rien (ma faute, un peu, j'avoue)
Ce petit récapitulatif de ma vie (siintéressante!lol) pour dire que j'ai décidé d'aller à la chasse à mon crush. Je ne veux pas sortir avec, le chéri me suffit mais je ne veux pas quitter l'école sans avoir eu ce que je veux. Orgueil mal placé? Complexe d'enfant gâté? Appelez ça comme vous voulez! J'ai décidé d'aller à la chasse à mon crush.
En tant que BG qui se respecte, le crush change de copine tous les mois, ne vient pas direct vers vous en soirée mais ne tarit pas d'éloges quand vous osez venir lui parler.
Il paraît que les femmes ne draguent pas, elles séduisent. Le tour ci, je sors les grands moyens et dès que le crush fait genre il me veut, je tourne mes talons.L'école finit en janvier, on s'oublie.
Je veux juste valider mes années école d'ingé dans tous les domaines!

12 nov. 2012

I wanna be millionnaire so freakin' baaad...

Avez-vous regardé Capital dimanche sur M6? Non? Eh bien, vous avez perdu une occasion de rêver.
M6 nous a transportés dans l'univers des riches. Ceux-là même que la France vise (en plus des banques) comme responsables de ses malheurs, ceux-là qui seront taxés à 75% au delà d'un certain revenu. J'en parlais d'ailleurs ici.



On a vu des majordomes qui gagnent 3000 euros par mois, soit 36K par an. Le salaire maximum d'un ingénieur débutant sortant de mon école. Vous vous rendez compte de ce que les riches paient pour être blanchis, nourris, chouchoutés? De quoi changer de vocation.
Et ce franco-béninois qui a "percé" dans la conciergerie de luxe. Zacharie Chenou fait des bénéfices en millions en organisant la vie des riches moyennant finance.
Les îles grenadine, les belles maisons, le luxe.

Ce que j'aurais retenu principalement, c'est que les vrais riches ne sont pas ceux qu'on voit partout, qui s'étalent et s'affichent. L'argent ne fait pas de bruit!
De petites success stories, des fortunes gagnées sur une belle idée, des gens qui vivent leurs "petites" vies tranquilles.

On accuse les riches d'êtres radins, de ne pas vouloir partager leurs fortunes. Je réitère ce que j'ai dit dans un post précédent: "ce n'est pas un crime d'être riche"
Tandis que la grande majorité de mon fil de lecture sur twitter s'émerveillait et pensait déjà à leur futur brillant, aux moyens de réussir et de vivre une belle success story, certains râlaient, se plaignaient de l’hégémonie des riches. Les gens sont trop aigris en fait. Vise le ciel, prie pour y arriver et si tu arrives au moins à hauteur d'arbres, sois heureux! Plutôt que de s'inspirer, de rêver et d'avancer, certains perdent du temps à compter les millions dans les poches des autres et le moyen d'y accéder.

Je veux être millionnaire en CFA et pourquoi pas en euros? Laissez moi rêver et demain, si je perce, merci bien, vous, négatifs de ne pas venir compter et espérer sur mon argent!
Chacun s’assoit,  Dieu le pousse (Chacun pour soi, Dieu pour tous)comme a dit quelqu'un.

6th November...

J'ai été contactée il y a une semaine par ibhon, pour participer avec une équipe de blogueurs camerounais à un article sur les 30 ans de l'accession au pouvoir de notre président.


"Le 06 novembre 82, je n’étais pas née. En 90, lorsque le multipartisme a été mis en place, je n’étais pas née. Lorsqu’en 92, les espoirs de cette nouvelle opposition se sont envolés, je parlais à peine. Je n’ai pas connu les chantiers du renouveau, je suis née dans l’inertie, je n’ai connu que Paul Biya. Je pense pourtant (sans avoir lu les textes des autres) que je serais la plus optimiste de tous. Je ne veux pas pleurer sur les trente ans qui viennent de s’écouler. Serait-ce trop tard pour les grandes réalisations? Le Cameroun peut-il émerger en 2035 ou alors sommes-nous déjà trop loin derrière dans la course ?
Ce 06 novembre 2012, j’ai vu mes pairs se plaindre, gémir sur les réseaux sociaux le mal-être de la jeunesse camerounaise. La faute aux lions m’a-t-on dit, « au moins quand ils gagnaient, on était fiers d’être camerounais ». Qu’avons-nous fait pour que les choses changent ? Rien ? Sommes-nous pareils que le système que nous décrions ? Puissions nous, cette jeunesse qui se revendique du changement, ne pas répéter les erreurs des aînés, ne pas tomber dans le clivage des nombreux leaders que l’on ne peut départager. Ne ratons pas le coche de l’Afrique émergente.
Le renouveau m’aurait-il déçu ? Pour être déçue, faudrait-il encore avoir eu le choix…"

La suite sur le blog d'ibhon.... ICI

P.S. Les différents avis émis dans cet article n'engagent que les auteurs respectifs, je ne partage pas tous les points de vue.

4 sept. 2012

Vous avez dit "dandy"??

Ce n'est un secret pour aucune des personnes qui me connaît. J'a-do-re les dandys!! Je peux passer des heures à checker sur les tumblrs et à copier des images de garçons que je ne rencontrerais peut-être sûrement jamais.

C'est quoi un dandy? Un dandy est un homme à l'allure précieuse, originale et recherchée, et au langage choisi.(Wikipedia)

Quelle ne fut pas ma surprise lors de ma première sortie nocturne Yaoundéene il y a un mois lorsque je constatais qu'autour de moi, il n'y avait que des garçons très colorés portant presque tous des nœuds papillon??



 Autant, je trouve les filles vulgaires, autant je trouve que beaucoup de garçons font des efforts vestimentaires énormes. Si, pour certains cela vire au déguisement (exagération dans le choix des couleurs, port incongru de cannes), j'ai été agréablement surprise de voir autant de belles choses.

Outre le nœud papillon et la veste de couleur, les slippers cloutées semblent être de mise. La paire de chaussures vulgairement appelée Louboutin ,bien que les 3/4 de celles portées soient des imitations, fait l'unanimité. Vulgarisée par le chanteur de Coupé-Décalé Molare, elle jouit d'un grand succès auprès des aspirants stylés de Yaoundé.

J'aurais aimé avoir un appareil photo pour capturer toutes les belles choses et les bizzareries que j'ai vues.  Les quelques photos que j'ai prises volées sur facebook ne sont pas le reflet exact de ce que j'ai pu voir. Promis, je prend des photos ce samedi.

je suis notamment tombée sur une veste rouge, une pochette élégamment pliée et surtout une cravate tricot qui m'ont fait fondre samedi.

Les filles??? Je ne me sens pas habilitée à juger leur style mais assurément, la frontière entre sexy et vulgaire est vite souvent franchie. Dommage!
 

22 août 2012

Bref, je suis au Cameroun...

J'ai un peu disparu. La faute au Cameroun... Oui, je suis à la maison!! Entre le stage, la famille, les amis, les sorties, j'avoue, très chers lecteurs, que je n'ai pas pensé à vous.
Rappelez vous, je quittais le Cameroun l'année dernière sur des airs de Ndolywood... Les beaux souvenirs!! Cette année, je suis en mode travail! Je prévois le retour de mes may-sitations sur ma petite vie... Oui, je travaille mais je sors également énormément.

Passez la phase où tout le monde vous demande les euros, où les cousins, cousines qui ne vous ont pas parlé depuis un an s'imaginent pouvoir venir se plaindre que vous n'ayez pas annoncer votre arrivée, que les gens reconnaissent dans votre voix, votre habillement, votre comportement, un petit côté "mbenguiste", vous (du moins moi) êtes de nouveau camerounaise comme tout le monde.

La plus grosse différence entre les autres et vous, c'est que tout vous énerve, vous n'arrivez plus à vous arrimer au je-m'en-foutisme devant les conneries que vous voyez. Une banque au système d'informations pourri, la lenteur administrative, ce service public qui oublie de sourire. Depuis que j'ai commencé mon stage, je me mets un petit peu à retarder mon retour après mes études. je ne suis vraisemblablement pas prête psychologiquement à certaines choses.

Je ne suis absolument pas féministe mais je ne conçois pas qu'on puisse juger des compétences d'un tel en fonction de son sexe. Hey merde! ce n'est pas parce que je mets une jupe et des talons hauts pour aller au travail que j'ai forcément été engagée pour ça.

Beaucoup de défis. Énormément de choses à prouver!!

Des ingénieurs qui ne créent plus, des gens qui pensent que tout leur est interdit, même le plus simple.

Je vois l'inertie dont tout le monde parle ou plutôt je la touche du doigt et ça change les choses. J'idéalise moins mon chez-moi et j'avoue que ça me fait peur.

Bref, je suis au Cameroun.

24 juil. 2012

Yaoundé

J'ai tellement dit que je voulais rentrer qu'au final, au moment où ça se concrétise, ça ne me dit plus rien. Rester, se faire chouchouter par le chéri, ce n'est pas plus mal. 

Un peu de chez moi, hier et aujourd'hui.



20 juil. 2012

Tie your Scarf

Depuis que je me suis résolue à espacer mes défrisages (un, tous les mois, c'était un peu trop, voyez vous), je me suis aussi résolue à devoir dompter ma crinière pleine de repousses entre deux coiffures protectrices. J'ai adopté le foulard!!! Merci à toi le foulard pour tous ces jours où tu me sauvas en donnant un aspect "normal" à la forêt qui est sur ma tête!!

Une bonne copine à moi est la pro de l'attaché du foulard. Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai apprécié ses coiffures à l'écoles. Dans sa gentillesse immense (:p), elle a fait des vidéos pour partager son savoir. 



Voici, non pas une, deux, mais sept vidéos pour vous!!!


A vos foulards, prêts??? Partez!!! Partagez les résultats avec moi sur Facebook ou Twitter.

P.S. Je n'ai pas été payée pour la réalisation de cet article. Quand j'y pense, euuuh Rudy me doit quelque chose. 

16 juil. 2012

Fady's Tag

Je réponds jamais rarement aux tags. Je vais faire une exception pour mon officieuse cynique, sarcastique mais néanmoins hyper-sympa Fady.

1. What’s your favorite song? 
J'en ai deux en fait:
  • Angel de Amanda Perez. Les paroles m'ont touchées et aidées à des moments où j'en avais vraiment besoin.
  • You found me de The Fray. Je l'ai écouté une fois et j'en suis tombée amoureuse. La voix du lead vocal est magique.

2. What’s your favorite dessert? 
Une tranche de pastèque. Le croquant, tout le jus... hummm
3. What do you do when you are upset? 
Je boude et je reste dans mon coin! Je ne sais pas me fâcher, quand j'essaie, je pleure...
4. Which is your favorite pet? 
Je n'aime pas les animaux!! Je sais, c'est bizarre mais c'est comme ça. Ils me font tous peur surtout les chats.
5. Which do you prefer Black or White? 
Il y a 3-4ans, j'aurais dit "noir" mais je suis actuellement tout amour et lumière (:p) donc je dirais "blanc".
6. What is your biggest fear? 
Etre seule.
7. What is your attitude mostly? 
Ca dépend des gens autour. Ceux qui ne me connaissent pas me trouvent distante, voir snob. Mes amis me trouvent folle.
7 random things about me
  • Je suis lunatique et pas qu'un peu. Mes passages d'une humeur à l'autre sont d'une rapidité légendaire.
  • Je suis une solitaire qui ne supporte pas la solitude. J'explique... J'aime bien avoir des gens autour de moi, sentir la présence du moment qu'on ne me parle pas trop. Ou alors m'enfermer dans ma chambre mais en sachant qu'il y a du monde dans les autres pièces.
  • J'ai six soeurs, pas de frères. Du coup, j'ai une famille de coeur avec des frères et surtout un père de coeur a.k.a. l'amour de ma vie.
  • Je n'aime pas la banane, les petit pois, les crevettes pas fraîches, le riz, les plantains trop mûrs... J'ai peur des chats, du noir, des fantômes et un peu des vieux.
  • Je parle toute seule à haute voix parfois même souvent en route. Quand j'imagine mes scénarios dans ma tête, je m'oublie.
  • Je déteste jouer aux jeux de société avec les gens. Je joue avec moi même, au moins, je ne suis pas mauvais perdante et de toute façon, je gagne toujours!!!
  • Je suis amoureuse d'Usher!!! Usher babe épouse moi.... Et puis, je suis amoureuse des Frères Jo' aussi (si quelqu'un les connaît....)
Et voilàààààà, j’ai répondu aux questions de Fady. Je devais taguer 11 autres blogueurs mais je n'arrive pas à me décider donc pour le moment, les heureux élus sont:
J'espère que ça ne vous a pas trop dérangé que je parle de moi.

10 juil. 2012

COMBIEN??

Tout a commencé le 2juin, un samedi d'ennui où la télé me servait de compagne. Devant "On n'est pas couché", j'ai découvert Douglas Kennedy. Il parlait de son livre sur le monde de la finance, de son approche particulière. Deux semaines plus tard, je l'achetais...






Après avoir lu Kerviel et été dégoûtée à mort du monde du trading, je ne m'attendais pas à grand chose. Cependant, ayant compris que Kennedy était un romancier (déjà très connu), je le voyais rajouter un peu de rêve à ce monde dur et mauvais que décrivait le trader déchu.


Je pense que toute ma TL (Timeline) twitter doit se souvenir de ma première lecture. Dès la préface, j'ai été séduite!! Les phrases de D.K. sur l'argent et la manière dont notre relation avec lui, nous définit m'ont touchées. J'ai arrêté ma lecture plusieurs fois pour partager des phrases édifiantes.


"Combien?" a été écrit en 1991, il y a donc 21 ans. Nous étions loin des crises actuelles. Déjà, l'obligation de résultats et la pression mises sur les épaules des traders étaient palpables. Cependant, le marché était ouvert, il fallait être un jeune loup aux dents longues capables de s'imposer en négociations et non pas simplement un mathématicien capable de prédire l'avenir par des courbes. Kennedy voyage "au pays de l'argent", rencontre des gens qui ont choisi de travailler dans la finance, soit pour l'excitation, soit pour le confort financier. Des gens qui savent que leur temps dans le milieu est compté et qu'il faut amasser le plus de sous tant qu'on le peut encore.


"Combien?" Combien nous faut-il d'argent pour se savoir heureux? A combien se chiffre le bien-être? L'argent rend-t-il heureux?


Lors de son voyage, l'auteur passe par Casa, place boursière beaucoup moins fébrile que New-York ou Sydney... Des gens qui ne voient pas l'importance de se crier dessus pour quelques marchandises.


Le pays de l'argent a fortement changé depuis le passage de Kennedy mais le fond reste le même. "Même si vous essayez de vivre simplement,sans vous plaindre de revenus modestes ou inexistants, voire en renonçant à la possession de biens matériels, l'argent continuera d'avoir un impact indéniable sur vous..."


L'Afrique noire n'est pas mentionnée dans le livre. Aaaah si, un passage sur une américaine qui est allée en mission humanitaire à Douala, au Cameroun. Le Douala Stock Exchange (bourse camerounaise) n'aura vu le jour que 10 ans après l'écriture du livre. 


Combien? Une leçon pour nous... Je me retiens de spoilier!


La plume de D.K. est belle et je m'apprête d'ors et déjà à lire tous ses autres livres.


Combien? A ne tang ya? How much? Cuantos? Ne me demandez pas le prix du livre, allez acheter et lisez!

3 juil. 2012

Je suis revenue (titre merdique, je sais)

Près d'un mois sans publications, j'ai abusé. Je suis partie sans prévenir à la veille du deuxième anniversaire de mon cher blog (Happy Bday très en retard May-Si's Diary), j'ai déserté la page facebook. Les chanceux m'auront aperçu commenter ci et ça sur twitter... Merci à tous ceux qui sont passés entre temps et ont laissé des commentaires. Merci tout particulièrement à Bee qui m'a convaincue de ne pas arrêter le blogging... Euuh oui, je voulais partir définitivement.
Disons que j'ai l'impression d'être à un tournant de ma vie, je dois faire de vrais stages, je finis mes études l'an prochain,je vais devoir travailler. Nombreux sont mes amis qui perdent leurs parents et je me rends compte que les miens ne seront pas là éternellement... Je me lève chaque matin et je vois des annonces de mort de gens de ma génération et je me dis que la vie est injuste, je me demande ce que je laisserais si je quitte cette terre.
J'ai toujours vécu en pensant que tout était simple, je pleure pour un rien, je suis pleine d'émotions mais j'ai l'impression que la vie veut me guérir de ma maladie de Peter Pan. Arrêter de tourner le dos et me refermer sur moi quand tout va mal, aller vers les autres, faire les choses en leur temps, grandir...


Il y a 2 ans, je publiais mon guide de sorties à Yaoundé, je postais des tas de photos de moi, mon époque "je me crois belle", puis je me suis mise à parler d'amour, à me chercher, Ndolywood a signé la fin de cette période, j'ai connu THE bonheur, j'ai grandi émotionnellement, et puis ya ma phase engagement dans laquelle je suis... A celle ci s'ajoute ma future entrée dans le monde du travail, le monde des grands. 


J'aime à crier que je n'ai que 20 ans (et demi) et que j'ai la vie devant moi mais j'ai rencontré mes limites. Alors autant dire que j'ai décidé de m'employer à vivre pleinement et à laisser une trace (quelque chose de bien, de beau heiin) dans ce monde tout en ne pas négligeant ma vie dans l'autre (ça c'est une autre histoire).


Ce long post brouillon qui devait à l'origine ne comporter que 5 phrases, juste pour vous dire que je compte redevenir régulière sur la blogosphère. Je vous ai manqués?? Non?? Et baah tant pis, je suis quand même là piaaaaan!!

8 juin 2012

L'Afrique et (mon) le futur


On nous le rabâche depuis quelques années maintenant: "L'AFRIQUE, C'EST LE FUTUR!!! " Cette phrase serait-elle entrain de se concrétiser??

On nous l'a dit pendant longtemps, ils finiront tous par se retourner vers nous et ce sera à notre tour de prendre notre destin en main. Personne ne se levait jusque là, trop occupés que nous étions à disputer le pouvoir, à nous entre-tuer, à disputer des lopins de terre que nous ne savions pas exploiter. Mais depuis quelques temps, l'africain n'est plus (seulement) le petit enfant avec les mouches dans la bouche dans les pubs de l'UNICEF, c'est un grand et beau gaillard qui chante avec Kanye West et passe sur les chaînes africaines. L'africaine n'est plus la maman aux seins tombants qui travaille péniblement dans les champs, le bébé au dos, c'est une dame élégante qui se plaint quand on lui dit qu'elle ne savait pas ce qu'était le style avant Michelle Obama. Oui, on a appris à tirer le cou aux préjugés!

Les projets fleurissent. On appelle plus le wax, le boubou. On (moi, la première) n'a plus honte de sortir avec son foulard en pagne. C'est fashieune!

Je suis fière de voir mes amis, se politiser. Je ne vous parle pas de ces longs discours sans queue, ni tête sur facebook ou twitter. Je parle de vraies prises de décision et de projets pour l'avenir de nos pays.

Fini les photos de bouteilles de champagne, de voitures, de billets de monnaie... Des proverbes, des citations... Certaines ne le pensent peut-être pas mais au moins, ils ont compris qu'il faut se faire voir par sa culture et non sa supposée richesse dans des pays très pauvres et très endettés.

L'Europe s'effondre. Comme Chronos, elle a mangé sa queue. A nous de diriger le jeu et de le faire de la meilleure manière.

Je vois la blogosphère changer et je projette de donner une dimension entièrement différente à mon blog. Je cherche quel sera mon projet. Quelle sera ma place dans cette Afrique qui se reconstruit? Laisserai-je l'histoire passer? La regarderai-je de ma fenêtre ou jouerai-je un rôle?


29 mai 2012

Mon tissage et moi

Après avoir oscillé pendant des mois entre rastas et vanilles, je me suis remise au tissage.(Je n'avais pas prévu que mon ami le soleil reviendrait)



Je voulais changer de style. Je voulais changer du long tissage noir habituel. Je checkais donc les sites tout en revoyant à chaque nouveau choix, les descriptions de niafous sur le blog de blingcool. Non, non désolé, je ne veux pas qu'on me "confonde".
J'en profite pour dire à toutes celles qui vont profiter de mon article pour dire que nos "frères" noirs aiment trop se moquer de nous de passer leur chemin.Parenthèse close.
J'ai opté pour un carré plongeant, le style Victoria Beckham. Je voulais me sentir go stylée. Vous pouvez cependant remarquer sur la photo qu'il n'en ait rien. Et oui, arrivée à la boutique, j'ai paniqué, j'ai entendu les voix de tous les blogueurs, twitteurs, facebookeurs au sujet des filles qui veulent faire comme les blanches et puis je n'aime pas le risque, j'ai donc re-opté pour le long tissage noir.Et puis, il a fallu le poser. A chaque fois qu'elle laissait un espace, je me disais "et si mon chéri met sa main dans mes cheveux et touche mes nattes?" Et maintenant, je redoute le moment où le tissage démange et qu'on se met inconsciemment à taper dessus.
Les regards des nappys extrémistes me font peur. Ces regards qui vous disent "tu nous as trahis! tu nous as trahis!"
Et dire qu'après mon bacc, j'étais fière de mettre mon premier tissage. ça voulait dire que j'avais grandi. Aujourd'hui, j'ai l'impression que mes cheveux me définissent, qu'ils renvoient une image de moi que je ne leur ai pas demandé de donner. Certains en viennent à se demander si nous avons honte de nos cheveux et veulent nous faire scalper!! Je comprend les maris gênés par les odeurs, les couleurs douteuses, etc mais ne généralisons point.
Je n'aurais jamais l'enthousiasme d'une nappy pour faire tous les soins qu'elles s'imposent pour rendre leurs bouclettes malléables. Je n'aurais jamais le courage de laisser mes cheveux au vent et de les soigner tous les jours pour ne pas les voir tomber. Je ne me vois absolument plus me me remettre aux tresses au fil et autres coiffures de l'enfance... Et si jamais, je n'en peux plus des rastas, qu'est ce que je fais?
Je crois que mon tissage et moi passons trop de temps sur les blogs et sur twitter. Vous nous pourrissez déjà la vie avec vos trop nombreux avis.Mon tissage et moi allons continuer de nous la jouer "belle plante aux longs cheveux" une semaine de plus. Oui, oui, juste une semaine... On ne va pas non plus faire un élevage de crasse et de sueur sous ce beau soleil.

Mon tissage et moi vous saluons fièrement. Scalpez moi si vous pouvez! Je ne suis pas mes cheveux.

28 mai 2012

En attendant les vacances

A peine deux posts en un mois... Ce n'est pas le manque d'inspiration loin de là, juste le manque de temps. Merci à tous ceux et toutes celles qui passent régulièrement pour me lire. Le soleil est revenu, les sourires avec... Plus que quelques jours et je vous reviens avec de vrais articles.




En attendant les vacances et surtout avant de trouver un stage, profitons du soleil.

Sinon, je suis sur facebook, twitter et tumblr!

18 mai 2012

Et si on se trompait de combat??

Le sujet me trotte dans la tête depuis un moment déjà. Les examens, la fatigue, la recherche de stage* ont atténué la virulence des propos que j'aurais pu avoir. Tant mieux (??)

J'ai lu beaucoup de commentaires et j'ai eu beaucoup de discussions pendant les élections présidentielles françaises qui m'ont choquée. Que les africains voient en François Hollande, un sauveur, me blesse. Les drapeaux africains à la Bastille auraient pu être un signe de diversité dans le pays (déjà que pour moi ce n'est pas normal, on vient d'ailleurs mais ce jour là,on devrait en tant qu'africains vivant en France, se réjouir avec eux sous leur drapeau) mais les commentaires avec, sont attristants. Les "On a enfin chassé Sarkozy et Guéant, on aura les papiers!", "on a vengé Gbagbo et Kadafi" et j'en passe... Un président français a été élu à la tête de son pays pour servir les intérêts de ses concitoyens!!! Rappelons le nous. Comment pouvons nous réclamer une indépendance si nous sommes les premiers à faire des courbettes en signe de soumission? Thomas Yayi Boni, président de la république du Bénin, éminent banquier, souhaite que "Hollande soit le porte-parole des africains dans les sphères onusiennes". Sommes nous descendus si bas??

Passons sur ces cinquantenaires, voire soixantenaires qui ont été habitués à recevoir tout du "colon". Nous, jeunes, continuons à vivre comme si l'Europe nous devait quelque chose. Oui, on a subi l'esclavage et la colonisation (et encore, ce sont nos ancêtres, nos grand-parents, pas nous) mais nous devons cesser de regarder derrière et avancer. Nous devons arrêter d'attendre des européens qu'ils nous ouvrent leurs frontières, qu'ils nous naturalisent sous prétexte "qu'ils nous le doivent bien". Et si on arrêtait de se battre CONTRE l'Europe, le néocolonialisme et qu'on se battait plutôt POUR changer nos pays?

Qu'on ne vienne pas me dire que pour grandir, un fils doit tuer le père. Laissons à la mythologie grèque, ses idées. D'où est ce que nous devons même considérer les colons comme nos pères? Pourquoi continuons-nous de définir comme ancienne colonie de tel ou tel pays? Des gens se sont battus, ont donné leurs vies POUR qu'on puisse être fiers de venir d'où on vient. Les Um Nyobe, Manga Bell, Charles Atangana ne se sont pas battus CONTRE les colons au Cameroun, ils se sont battus POUR qu'on nous rendre notre dignité.

Et si on arrêtait de regarder derrière? Et si, on se fixait des objectifs? Et si on ne luttait pas simplement CONTRE la pauvreté? Et si on luttait POUR que tous les africains aient l'accès à l'eau potable? Et si on se battait POUR que chaque enfant puisse aller à l'école au lieu de se battre CONTRE l'illétrisme? Et si... Et si??

Ne me dites pas que l'un implique l'autre. Quand on se bat POUR, c'est qu'on a des objectifs. Se battre CONTRE, c'est juste vouloir gagner mais gagner quoi??

Et si on se trompait de combat?? Et si on ne savait pas encore où on allait. Arrêtons d'espérer des autres ce qu'ils ne feront jamais pour nous. Arrêtons d'attendre de certains qu'ils règlent des dettes que leurs parents ont contracté envers les nôtres. Créons un nouveau type de relation. Egal à égal. Et si on changeait de combat? Vous êtes POUR ou pas??

2 mai 2012

24hours with J.



Le soleil a été clément avec nous (pour une fois en Normandie). Visite de Rouen. Repas en "famille". Apéro un peu trop alcoolisé.
Merci J. d'être venu me sortir de mon ennui mortel!!


27 avr. 2012

Voter FN, c'est être raciste??

Marine LE PEN a obtenu 20% au premier tour des élections françaises. L'extrême-droite a fait là un score historique. Le monde entier s'inquiète. Ma communauté (les étrangers) paniquent! On parle de montée du racisme en France... Est-ce que voter FN, c'est être raciste??

Je ne vais pas parler des déclarations scandaleuses de Le Pen père. On va s'en tenir au présent. Le Pen Fille a tenté d'adoucir l'image du parti, dire aux gens qu'ils ne sont pas contre une race ou une autre mais juste des patriotes un peu trop patriotes. Ne voyez surtout pas dans mon article, un appel à rejoindre l'extrême-droite.

Nous, africains, avons tendance à dire que de toute façon, l'Europe, après tout ce qu'elle nous a fait subir, nous doit bien l'hospitalité. Arrêtons de jouer les victimes! Nous ne sommes pas venus ici rendre la monnaie d'une pièce (l'esclavage) que même nos grands parents n'ont pas connu. Nous ne sommes pas venus piller leurs richesses pour réparer les erreurs de la colonisation. Je refuse de croire que nous continuons à penser comme ça. Nous sommes venus acquérir un certain savoir pour développer notre continent.

Ce sont les mêmes qui insultent l'Afrique, qui insultent la France. Trop de problèmes, trop de tracasseries pour les renouvellements de visa, trop de règles... Nous vivons chez des gens, on accepte leurs lois et on doit accepter qu'ici, ce ne sera jamais vraiment chez nous.

Je n'ai pas aimé la campagne de Marine Le Pen. J'ai trouvé qu'elle avait du mal à défendre ses idées. Son statut d'avocate ne l'a pas aidé dans son plaidoyer pour le nationalisme. Mais les français l'ont massivement suivis. ça ne veut pas dire que les français n'aiment pas les Noirs, les Arabes ou les Jaunes... ça veut dire qu'ils se sentent abandonnés dans leur propre pays. Ils trouvent que l'Europe s'imisce dans leurs affaires, on leur montre des arabes, des noirs qui tuent des enfants, violent des femmes, ils n'ont plus de travail! Souhaitez-vous voir les chinois qui vivent chez nous voter?? Comprenez les Français! C'est un ras-le-bol!!! On le voit dans toute l'Europe.

Les gens ne crient pas "Chassez les Noirs!", ce qui serait raciste, ils crient "Laissez-nous seuls chez nous pour régler nos problèmes!"

Voter FN, c'est être raciste? Pas forcément.

N'empêche, dépêchons nous de finir ce qu'on est venus faire ici et allons affronter les problèmes de chez nous!

20 avr. 2012

Je veux être grosse pour l'été*

Les magazines féminins n'arrêtent pas de nous le rabâcher, on en parle à la télé, à la radio, sans compter les conversations entre filles. Il faut être mince pour l'été!!! Chacun propose son régime en arguant qu'il est le meilleur, ma collection de suppléments minceur commence à être impressionnante. Certes, je comprend la dictature du maillot de bain dans lequel il faut rentrer, la peau d'orange, les vergétures à éliminer. Cependant, je me demande si on a le droit d'être grosse toute l'année et que subitement, l'été nous ramène à nos complexes. Ce sera sûrement l'objet d'un autre article.

Tandis que d'aucuns se tuent à la salle de sport pour éliminer les quelques grammes en trop qu'ils croient avoir, moi je veux grossir!! Oui, vous avez bien lu! Je veux un peu de graisse pour couvrir mes os avant l'été.

Pourquoi personne ne s'occupe de nous heiiin!? Nous, qui n'avons pas pris un gramme pendant l'hiver? Nous, qui voulons juste trouver un maillot à notre taille... Nous aussi, on veut être sexy, se pavaner et se sentir belles! Aucune envie de lire et relire vos articles sur "comment galber les fesses?", nous, nos fesses, on ne les voit presque pas. Comment galber ce qui n'existe pas? Avoir un ventre plat, on connaît, les nôtres, ils sont même creux. Pas besoin de le rentrer lorsqu'on met un maillot, on veut juste un peu le gonfler.

Nous, aussi, on veut essayer de nouvelles recettes. Arrêtez de nous abreuver de vos choses sans sucre, sans graisse, sans goût. On a beau se bourrer de raclette, de cassoulet, nous, on ne grossit pas. Nous voulons des recettes grossissantes.

Nous avons acheté ce même maillot. Vous voulez y rentrer, nous voulons le remplir!

Qu'on arrête de nous casser les oreilles avec la minceur pour l'été. Il y en a qui n'en ont que faire. Chaque année, à la même période, les mêmes articles, les mêmes suppléments, presque les mêmes recettes. Moi, je veux être grosse pour l'été et j'attend mon supplément grosseur!


*Cet article est hautement ironique et à prendre à la légère.

25 mars 2012

Depuis quand être riche est un défaut?

Tous ceux qui suivent ne serait-ce qu'un peu la campagne française ont pu voir que la bataille était essentiellement économique. Oui, la priorité pour beaucoup de candidats est de combler le déficit. Autour d'un repas, nous engagions une conversation sur le fait qu'il était un peu regrettable pour De Villepin de ne pas avoir réussi à réunir les 500 parrainages que pourtant certains candidats, moins éloquents, avec des idées moins bien bâties avaient réunis. 
J'énonçai le cas Poutou qui veut taxer les riches à 100% à partir de 250.000e par an!! Comment pensez vous qu'un homme qui travaille, gagne son pain à la sueur de son front - fusse-t-il ouvrier et fusse-t)il considéré comme le bas de l'échelle- puisse penser à enlever à un homme/femme tout son salaire, tout ce avec quoi il est sensé nourrir ses enfants? La France "sociale" part en guerre contre ceux qui gagnent "trop" bien leurs vies. Qu'on se le dise, ceux là ne supportent peut-être pas tout le poids de la société comme les ouvriers mais ils méritent -en tout cas pour certains- le poste où ils sont placés. De longues années d'études, de longues années de travail et qu'on se le dise, le travail d'un manager ne se limite pas à signer des papiers qui accableront encore plus la classe ouvrière!


Je m'échauffe, je m'énerve... On parle de François Hollande, pour qui, à partir de 1million d'euros par an, on doit être taxés à 75%. Vous rendez vous compte de l'énormité de la chose?? Certes, le salaire est énorme mais entendons nous, il a bien fallu que cette personne travaille pour arriver à ce stade. L'inégalité est forte et je suis d'accord qu'on la réduise mais on ne peut demander à quelqu'un de verser les 3/4 de ce qu'il gagne à l'Etat! Ooooh Non!
On argue que c'est pour empêcher les gens d'atteindre un certain niveau de salaire. Vous voulez donc dire qu'évoluer sur l'échelle sociale ne doit plus être un but? Pouvoir accéder à un certain standing de vie est la préoccupation de tous. Mon interlocuteur me répond que si on rend un riche, juste moins riche, il n'y a pas de soucis. NON!!! A chaque niveau social, ses problèmes. Qu'est ce qu'il vous dit qu'il ne pourra plus payer l'école qu'il offre à ses enfants avec l'argent qu'il a durement gagné?? Réponse: il n'a qu'à baisser son standing de vie. En gros, il ne faut plus souhaiter avoir de l'argent parce que l'argent c'est mal!
Je reconnais donc que pour moi, l'énormité de la chose se situe au pourcentage demandé. Plus de la moitié, pour moi, c'est inégal. A 50%, je suis moins choquée. Là, arrive cette phrase qui me pousse à écrire cet article, car m'interloque, me stupéfait même encore jusqu'aujourd'hui: "Ce serait mieux que tout le monde gagne le même salaire!" Je m'exclame dans ma langue paternelle à haute voix. L'énervement se lit sur mon visage! Oui, réduire les inégalités de salaire, mais les tuer, il ne faut pas abuser! Ce serait bien qu'il n'y ait plus de pauvres et que tout le monde puisse vivre décemment. Pensez vous réellement que le chirurgien (10 ans et plus d'étude plus tard) devrait gagner le même salaire que la balayeuse de l'hôpital?? Réponse: On ne va pas à l'école pour gagner de l'argent mais pour faire ce qu'on aime.
Le sacrifice que nos parents font chaque année pour nous offrir une éducation digne de ce nom, a certes le but de nous instruire mais aussi de nous offrir une vie décente (et beaucoup plus même) sur du long terme. Je vais à l'école chaque jour pour pouvoir exercer un métier que j'aime mais comme dit mon père, ça ne sert à rien de faire 15ans d'étude si à la fin, ta formation ne te permet pas de manger à ta faim. Je perd mes mots, parce que j'ai beau avoir le sourire, mon interlocuteur m'énerve à penser que le monde peut être tout blanc.
Je suis partisane du changement et je crois que mes différents articles le montrent suffisamment. Qu'on se le dise, être riche n'est pas un péché -Parole de Non Riche- et on ne saurait se plaindre de gagner un argent pour lequel on a travaillé. Oui, il y a des riches voyous, oui, il y a des gens qui montent sur nos têtes parce qu'ils ont triché mais comme dit mon très cher interlocuteur, la richesse, c'est une part de chance. La chance d'avoir eu les parents qu'on a eu, d'avoir pu faire les écoles qu'on a faites, d'avoir eu l'opportunité de poste qu'on a eue, d'avoir exploité ce filon que personne n'avait exploité avant, etc.


Il faut rentrer en cours et je n'ai pas le temps de terminer ma conversation. Je le fais ici. Cette chance là, on ne peut pas la tuer, les inégalités, il faut les réduire mais on ne peut/doit pas les tuer parce qu'il faut garder une certaine hiérarchisation des choses, parce qu'il faut de tout pour faire un monde, parce qu'un monde où tout le monde est pareil à tout le monde c'est l'anarchie. J'efface mes arguments chrétiens parce que je veux cet article laïque mais... mais.... J'en perds mes mots!


La richesse n'est pas un péché. Parole de non-riche.

10 mars 2012

Lately...

Je me fais de plus en plus rare sur la blogosphère. Je ne mentirais pas, ce n'est ni l'école, ni le travail... Disons juste qu'il faut parfois reculer pour mieux sauter. Savoir ce qui est le plus important, savoir quelle ligne directrice, je veux donner à ce blog. Dois-je continuer à le considérer comme un fourre-tout (politique ,mode, lifetime..) ou choisir UN SEUL sujet de prédilection? Embrouillée, je suis comme d'habitude... Entre temps, j'ai vécu, j'ai souri, j'ai ri, j'ai grandi...



Ouverture Planet Sushi Rouen (30 rue Jeanne d'Arc)


Week-end à Lille



Le meilleur pub de Rouen: le Bar'Ouf (11, rue de Fontenelle)


J'ai versé une petite larme en lisant Le post de Flora et j'ai été heureuse de lire Ndolywood par Princesse Akeelah


La vie est faite de petits plaisirs, de grosses erreurs, de petites tristesses qui lui donnent son sens et font de nous ce qu'on devient.


Sinon, si tu me cherches, je tweete, je facebooke et parfois je suis sur Tumblr.

2 mars 2012

PULSE

Cette dernière année, nous avons pu constater un sérieux engouement des jeunes africains dans la conception de projets pour aider l'Afrique. Des projets de tout ordre, tous plus ou moins ambitieux. Je crois déjà l'avoir dit ici (mais je le répète), mon respect pour toutes ces personnes est infini. Il y a quelques temps déjà, on a salué l'arrivée des premières tablettes africaines mais qui jusque là, n'étaient destinées qu'à un certain public (Médecine entre autres). Il y a quelques semaines, j'ai découvert grace à un ami, un projet réellement ambitieux dont l'objecif m'a plus qu'impressionnée.

Le projet PULSE (retenez le nom) a pour but de creer à moindre coût, une plateforme de services online destinés aux universités (professeurs et élèves) africaines. Celà permettrait aux élèves et aux professeurs de communiquer plus facilement et donc d'améliorer les rendements scolaires.
- Les élèves seront informés en temps réel des changements effectués par les professeurs sur les programmes, les devoirs à rendre
- la possibilité de recevoir les informations par le biais des SMS pour ceux qui n'ont pas de connexion Internet
- La géolocalisation pour permettre aux étudiants de partager où ils sont et ceux qu'ils font...

PULSE est en quelque sorte, comme l'explique l'un des cofondateurs Leslie Tita, le premier tableau d'affichage électronique de l'Afrique. Il permettra enfin de venir à bout du fameux babillard et donner à tous l'accès aux informations.

C'est un projet plus qu'ambitieux qui a besoin de vous, de nous!!! Comme fashizblack, il y a quelques mois, PULSE fait appel à la générosité du public pour pouvoir réaliser ce projet plus qu'ambitieux. PULSE est plus qu'un gadget à rajouter aux étudiants, c'est une nécessité!

Le programme pilote sera réalisé à l'Université de Buea au Cameroun et pourra par la suite s'étendre dans tout le Cameroun, puis toute l'Afrique. Il est temps pour notre continent de définitivement entrer dans l'ère de la technologie. Il est temps de tordre définitivement la bouche au proverbe qui dit que pour cacher quelque chose à un africain, il faut le mettre dans un livre! Donnons nous les moyens d'améliorer notre systèmes d'éducation en soutenant le projet PULSE.

L'enjeu est vaste et je pense avoir sans doute omis certains des plus beaux aspects de ce projet. Vous pouvez consulter cet interview du cofondateur Leslie Tita et la vidéo qui y est associée (en anglais) pour en savoir plus. ICI et LA.

Plus que 22jours pour aider PULSE à atteindre ses objectifs!! Aidons-les, donnons des fonds!
http://www.indiegogo.com/Re-imagine-Higher-Education-in-Cameroon
http://usepulse.com
http://pulse.cm

Le futur, c'est demain, n'attendons pas pour aider!