15 déc. 2011

La musique camerounaise

Il fut un temps où muique camerounaise rimait avec bonne musique. Aujourd'hui encore Manu Dibango, Francis Bebey, les Decca, Elvis Kemayo ou encore les têtes brûlées restent des références de la musique africaine. On s'est vus dépasser par le ndombolo congolais et aujourd'hui par le coupé-décalé et autre zoropoto ivoirien. Que s'est-il passé?

Je suis tombée sur une chanson de Koppo, slameur camerounais de talent et Petit-Pays, ex-grand nom de la musique camerounaise qui s'est perdu on ne sait où dans le succès. Ce dernier, jadis avocat défenseur des femmes se prend entre autres pour le neveu de Jésus. Sincèrement, j'ai eu l'impression qu'ils avaient pris une bonne musique de fond, étaient entrés en studio et avaient dit toutes les inepties qui leur passaient par la tête. J'ai ri, j'ai ri fort!

Pire, cet après-midi, je tombe sur ça:





De qui se moque-t-on? La beyonce camerounaise?? Qui lui a donné ce titre? J'ai toujours bien aimé Clarisse Valeri parce qu'elle dégage une certaine naïveté, une façon de dire "j'aime chanter, je partage". Mais, sérieusement qu'elle se respecte et qu'elle nous respecte, nous autres camerounais!!

Très chers chanteurs camerounais de ces dernières années, je ne sais quel diable vous inspire de sortir des albums, lesquels de vos amis ont osé qualifier vos braillements de belles voix mais ayez pitié de nous.
Si vous voulez gagner des sous en criant à tue-tête, les noms des personnalités, devenez griots! On n'en a plus que marre des clips devant les fontaines françaises ou dans les jardins publics!

Plus particulièrement, chanteurs de bikutsi, sachez que vous pouvez parler d'autre chose que de sexe. Vous jouez de la même musique les têtes brûlées! Où est passé le rythme cadencé, la basse endiablée d'un zanzibar?? Ce n'est pas parce qu'en nous suggérant subtilement (ou pas) des messages sur le sujet, Lady ponce ou avant elle K-Tino ont réussi, que vous ne pouvez/devez faire que ça. Prenez le temps d'écouter "bekôn" de lady ponce, un conte merveilleux.

Merci X-Maleya, Charlotte Dipanda, Duc-Z, la "nouvelle" vague talentueuse. L'espoir n'est peut-être pas perdu pour la musique de chez nous.

3 commentaires:

  1. J'adore, Ouii C'est Mon post préférée, J'en ai la larme à l'oeil....."la basse endiablée d'un Zanzibar" ...Ah Ouii Ouiii

    RépondreSupprimer
  2. Cette vidéo m'a tuée lol. Elle, une deuxième de Béyoncé... C'est beau de rêvé lol. C'est sutout insulté Béyoncé. Nouvelle tendance botte droite de couleur X et l'autre de couleur Z. Son look fait plus **** qu'autre chose.

    RépondreSupprimer