3 juin 2011

Le jour où j'ai changé de corps


J'ai récemment eu une discussion avec un ami qui m'a dit que j'écrivais beaucoup mieux quand le sujet ne me concernait pas. Je compte suivre ce conseil (il va être en content) mais avant, je vous sors une may-sitation qui est en brouillon depuis bien trop longtemps.

Depuis toute petite, je suis frêle, mince, nonchalante. Passées les petites moqueries de l'enfance, j'ai appris à m'habituer à ce corps au point où je me trouvais super "bonne"! Je n'ai jamais envié les filles aux formes généreuses. Pourtant tout le monde sait que chez nous, en Afrique, les filles les plus convoitées sont celles qui sont fournies devant et derrière.

Je me suis toujours contentée de ma silhouette hyper fine et j'étais bien trop heureuse de pouvoir manger sans jamais grossir. J'étais pire qu'un goinfre. Je n'ai jamais eu à me soucier de mon poids sur la balance, de ne pas rentrer dans un vêtement que j'aimais, des bourrelets qui auraient pu se former, des régimes.

Et puis arriva le jour où tout le monde s'est mis à trouver que mes joues s'arrondissaient. Chose que évidemment, je ne voyais pas à travers le mirroir. Jusqu'au moment où mes cuisses ont arrêté de rentrer dans mes jeans, mes robes sont devenues trop courtes derrière, mes tops sont devenus moulants.... 
Le choc a été violent pour moi! J'avais changé!! Ou plutôt, j'étais la même à l'intérieur mais l'enveloppe avait changé. Le monde extérieur pouvait me critiquer mais le pire c'était le regard que je portais sur moi. Et pourtant, je ne suis pas grosse! J'ai décidé de faire un régime, j'ai tenté autant que possible de redevenir l'ancienne "Marie Simone" sans succès. J'avais perdu confiance en moi au point de ne plus vouloir me mettre en avant.

Ceux qui me connaissent savent que "i have a big ego!" #KanyeVoice. Je suis tellement sûre de moi que j'en frôle l'égocentrisme. J'ai pourtant pleuré parce que je ne me sentais pas à l'aise avec ce corps.

Et puis, maman m'a dit cette phrase qui m'a permis d'accepter le changement "tu prends ton corps de femme". On ne peut pas toute la vie être la même et le bonheur d'être qui on est vient de la fierté que l'on peut avoir à mettre son corps en valeur.

Prendre du poids m'a permis de prendre plus soin de moi, je mange beaucoup moins, je fais des efforts physiques (paresseuse que je suis!)... Je me suis rendue compte du calcaire que certaines dont j'avais l'habitude de me moquer peuvent resentir lorsqu'elles sont obligées de compter les calories, de manger des choses qu'elles n'aiment pas pour un kilo ou plus en moins!
Quelques kilos en plus ou en moins peuvent vous changer la vie!

Je regarde mes photos d'il ya un an et je me trouve MAIGRE!! Quand je pense que certaines filles se battent pour ressembler à ça, je trouve que le monde est injuste.
A ce moment là, je ne me serais jamias senti maigre tellemnt je m'aimais et j'aimais mon enveloppe. Tout comme à ce moment là, on m'aurait dit que j'aurais aimé avoir des fesses rebondies et des cuisses un peu plus volumineuses, j'aurais crié au scandale.

Je n'ose pas imaginer le calvaire de toutes celles qui sont constamment entrain de réfléchir à leur poids. Je regarde avec regret quelques fois mes photos d'avant et je me console en me disant que je ne serais plus jamais comme ça et qu'un peu de chair, ça ne fait pas de mal.

Des filles se mettent quand même du cubbe maggi dans l'anus pour pouvoir avoir de grosses fesses! C'est horrible ce que des gens peuvent faire pour avoir des formes en plus. D'autres se frottent des oignons sur la poitrine pour des seins plus volumineux.

Le regard des autres nous juge et nous dit qu'on n'est jamais assez bien!

Si j'avais le choix, je garderais mon nouveau derrière, mes anciennes joues, j'aurais des cuisses un peu plus minces... Perfecto!! La perfection n'existe cependant pas! :(

Si on me taquine dessus, je répondrais que je me préfère maintenant mais en secret, j'avoue que mon ancien corps me plaisait bien aussi.

p.s. Par contre, je ne rendrais mon nouveau bobaraba (derrière) pour rien au monde! :p

Le jour où j'ai changé de corps, j'ai changé de vie...

Vous pouvez me retrouver sur Facebook ici

4 commentaires:

  1. j'aime beaucoup ton article, pleins de filles ont été dans ce cas et se sont vu taquiner parce qu'elles n'avaient pas assez de formes (je parle pour nous les noires évidemment ^^) perso, je n'ai pas eu ce problème, moi ça plutôt été l'inverse. Plus jeune j'étais ronde et en grandissant je me suis affinée sans devenir maigre. Je n'ai pas de très gros seins, je n'ai pas de très très gros bobaraba, mais ils ne sont pas non plus riquiqui, je me sens bien avec (encore que pour les seins... tu crois ça marche leurs histoires d'ail là xD)et apparemment ça plait ^^ donc tant mieux

    RépondreSupprimer
  2. slt j'ai lu ton article cè vrai que le monde d'aujourdh'ui est plus attiré par les filles volumineuses personnellement j'ai été dans ton cas auparavant mais bon avec le temps j'ai changé et j'ai pu m'accepter tel que je suis maintenant même si je suis toujours complexé par une chose sur mon corps mais bon c'est Dieu qui donne on fait avec ! mais ce que je comprends pas c'est l'histoire des filles qui se mettent du cube pour faire pousser les fesses ou alors des oignons sr la poitrine pour les seins ! je me demande juste si ces choses marchent vraiment en faite parce que c'est vraiment osé mais bon !! xd bonne suite pr tes articles

    RépondreSupprimer
  3. tu n'as pas tant grossi que ça!
    tu es bien comme ça

    RépondreSupprimer
  4. tu es tres bien comme ça!!!! :)
    J'ai été maigre jusqu'à ma terminale mais par contre toujours complexée parce que mes soeurs étaient pulpeuses et que je ne comprenais pas cette injustice.
    Ma "maman" avait eu les memes mots que la tienne "ton tour viendra et tu ressemblera à une femme patience".
    étant quelqu'un de pas patient DU tout de nature j'ai forcé les choses, je faisais 7h de sport par jour, j'ai tout laché du jour au lendemain. ET aujourdh'ui je suis enfin arrivée au corps que je voulais.
    Et je reprends le sport pour raffermir et entretenir tout ça.
    l'essentiel est à mon avis d'apprendre à etre à l'aise dans ses baskets.
    Alors courage!!!

    RépondreSupprimer