11 janv. 2011

L'échelle sociale

Ca fait près d'un mois que cet article me trotte dans la tête. Avant les congés de noël, il s'intitulait "je me voyais déja" du titre de la chanson d'Aznavour, pendant les congés, je l'ai réintitulé "je veux qu'on me connaisse". aujourd'hui, il prend très sobrement ce titre : "L'échelle sociale".



En effet, le but premier de cet article était de parler de ces gens là prêts à tout pour se retrouver en haut de l'échelle, léchant des bottes, donnant leur fierté en paillasson... Qu'est-ce donc que cette échelle??
Toutes les sociétés ont toujours été divisées en castes, qu'elles soient officielles ou pas. A l'école, on a les intelligens, les moins intelligents et les cancres. Dans les lycées US que l'on voit dans les séries, il y a les footballeurs, les pom-pom girls... Dans la vie courante, il y a les riches et les pauvres!! Pour définir mon échelle, je dois donc vous définir dans quel contexte elle est prise.



Nous avons tous remarqué (en tout cas pour la plupart), l'élan de créativité qui jaillit chez les 18-25ans ces dernières années. On a des amis, des connaissances qui réussissent dans la musique, la mode, etc. On est contents pour eux ou alors on les envie... De nombreuses personnes que l'on connaît ont ouvert des blogs (pas toujours intéressents soit dit en passant) s'exposant un peu au regard de tout le monde. On a Facebook qui est la plateforme privilégiée de vente du rêve.
L'échelle possède tellement de paliers que l'on ne peut tous les citer mais les plus importants sont:
  • ceux qui ont réussi : les bloggeurs célèbres, les chanteurs (presque) à succès...
  • ceux qui aspirent à la réussite
  • ceux qui ont un bon boulot
  • ceux qui s'en foutent de l'échelle sociale
  • les amis de ceux qui ont réussi
Entre tous ces gens là, il y a ceux qui débarquent de nulle part, ceux qui ne bossent pas, ne font pas de musique, de cinéma, de peinture... Ceux que vous découvrez et qui du jour au lendemain décident de devenir vos meilleurs amis.
On ne refuse pas les amis, me direz-vous et je conviendrais avec vous. Mais une amitié n'est-elle pas sensée se construire sur des sentiments et des envies communs?? Où est passé le temps où les amitiés se faisiaent par affinité?? Aujourd'hui, on rencontre des gens le lundi, on les appelle "mon coeur", "ma chérie"mercredi, on les complimente sur toutes leurs conneries le vendredi, le samedi, on s'invite chez eux, le dimanche, on les marque comme frère ou soeur sur facebook!!! Tout ça pourquoi??? Avoir sa part de gloire!! Bousculer un peu l'échelle pour pouvoir se retrouver en haut ou du moins aussi prêt que l'on puisse du haut. on se dit que si l'on devient la queue du meneur de jeu, on ne peut qu'être qu'une marche derrière lui dans l'échelle sociale.



Parmi ceux qui aspirent à réussir, il y a les imbus d'eux-mêmes, ceux qui se voient déja en haut de l'affiche, ceux dont l'égo atteint des sommets dès lors que le nombre de visites sur leur blog croît. Ce n'est pas parce que tu as enfin réussi à t'acheter des Louboutin que tu es mieux que quiconque. Pour exemple, celles et ceux qui ouvrent des blogs mode et passent les 3/4 de leur temps à se plaindre d'être imités. n'êtes vous pas là pour nous inspirer?? Les têtes deviennent bien vite trop grosses et les marches de l'échelle ont bien souvent du mal à supporter ce nouveau poids.

Le pire, c'est ceux qui sont arrivés en haut, ceux pour qui on est heureux parce que quelque part, c'est nous qui les faisons, c'est nous qui écoutons leur musique, achetons leurs produits, lisons ce qu'ils écrivent, ceux qui arrivent en haut de l'échelle cherchent à pousser tous ceux qui essaient d'y monter pour rester les seuls au sommet.





J'ai comme l'impression que la recherche du succès influe sur la personnalité de nombreux d'entre vous nous. Pourquoi ne pas faire les choses simplement? Etre soi-même, se réjouir de son succès et aspirer à celui des autres??



On ne suivra pas tous le même chemin... Certains deviendront des ministres, d'autres des chanteurs et certains des agriculteurs. Les stars du lycée ne resteront pas forcément en haut de l'échelle et ceux et celles qui ont léché leurs bottes ne feront sûrement pas longue date. Sachez-le, les rois et reines ont besoin de changer de fous assez souvent pour continuer à être amusés.

Après avoir écrit tout ceci, je me demande où je suis située sur cette fameuse échelle, sûrement au milieu, parmi ceux qui triment (pour ma part à l'école) pour réussir et se construire un futur. Pendant une demie-heure, je suis descendue de l'échelle et je me suis mise à la place de ceux qui sont tout en bas et qui doivent bien s'amuser de notre manège.

Certains se reconnaîtront parmi mes exemples... D'autres reconnaîtront leurs amis... Ceux qui me connaissent auront l'impression de savoir de qui je parle et n'auront peut-être pas tort! Cependant sachez que je ne juge personne, chacun choisit ses moyens pour arriver à ses fins donc quelque soit, le moyen que vous avez choisi pour  y arriver, Bonne chance!!

7 commentaires:

  1. article interessant;je dois t'avouer que quand j'ai vu la longueur ça m'a d'abord freiné mais je l'ai finalement lu.et c'est vrai ce que tu dis...dans la vie il y a eu, il y'a et il y' aura toujours des classes sociales quoiqu'on fasse, on ne pourra jamais rien y changer.Mais ce que nous oublions souvent c'est que nous ne pourrons jamais être quelqu'un d'autre quelque soit l'artifice qu'on utilise.
    Mais le plus important dans tout ça c'est de rester soit même qu'importe le niveau de l'échelle où l'on se trouve mais aussi de penser aux autres car nous sommes ce que nous sommes en partie grâce à eux...

    RépondreSupprimer
  2. Super article MSN, je SURKIFF. Tu dis énormément de vérités. Et j'espère par la même occasion que tu ne prendras jamais la grosse tête parce que ton blog réussit et que tu resteras humble. En tout cas, pour écrire cet article fallait du cran et tu l'as eu. B.R.A.V.O. Bisous miss

    RépondreSupprimer
  3. Ouiiiiiiii M.S so truuuue what u said!!
    many people should read this topic !!
    Judith

    RépondreSupprimer
  4. Franchement ton post est une reussite totale.
    Je pense qu'on est tellement admiratif de la reussite des uns et des autres que bien des fois, on fini par vouloir y arriver quoi qu'il arrive.
    Rien à ajouter, ton post là est mon fav' de tous tes posts !

    RépondreSupprimer
  5. thought provoking post...wow! Also, helped me practice my french lol

    http://say-bleurgh.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. Dammmmmmn!
    En tout cas comme on dit...ton article là ...non... j'étais obligé de sortir de mon anonymat quoi lol.. J'ai envie de dire un grand AMEN tellement cet article est vrai , si j'étais pas aussi timide et que j'avais un blog j'en aurai surement parlé vu comment ça me " travaille " aussi depuis un moment. "On a Facebook qui est la plateforme privilégiée de vente du rêve" la j'ai envie de dire YA SOLOOOO c'est trop vrai comme on dit chez moi .C'est exactement pour cette raison que j'ai déserté facebook depuis maintenant un an ,et je dois dire que je vais trèèèès bien depuis :) Y' en a qui deviennent tellement ridicule sérieux, c'est fou comment les amitiés changent maintenant. T'as tout résumé donc je vais même pas en dire plus juste Respect pour cet article !!

    Et bonne continuation pour ton blog ;) ( sans faire la lèche-botte hein ^^)

    RépondreSupprimer
  7. merci beaucoup pour tous vos commentaires!!!! je suis contente de voir que vous vous sentez touché par mes dires...
    merci surtout de me lire!

    RépondreSupprimer